UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, Services Vie sociale

Pension de réversion : une seule demande en ligne suffit désormais

Il est désormais possible d’effectuer non plus différentes demandes de réversion, mais une seule et unique demande, qui plus est, en ligne. Un véritable progrès qui va bénéficier à tous les (futurs) veufs et veuves.

Autant le dire d’emblée : pour percevoir une partie de la pension de retraite de son conjoint (ou ex-conjoint) décédé ou des droits retraite acquis si ce dernier était encore en activité professionnelle, il fallait jusqu’à présent s’armer de patience… D’une part, parce qu’il était nécessaire de déterminer à quel(s) régime(s) de retraite avait été affilié son conjoint ou sa conjointe au cours de sa vie professionnelle : une démarche relativement facile lorsque l’on est encore marié, mais nettement plus hasardeuse lorsque l’on est divorcé depuis des années. Ensuite, parce que les conditions d’accès à cette fameuse pension de réversion (âge, ressources, durée du mariage, nombre d’enfants, non remariage…), qui varient considérablement d’un régime à l’autre, ne sont pas aisées à appréhender. Par exemple, pour le régime général ou régime de base des salariés, qui verse actuellement 2,7 millions de pensions de réversion (sur les 4,4 millions de pensions comptabilisées fin 2018, tous régimes confondus), ce sont les ressources du potentiel bénéficiaire et celles de son nouveau conjoint ou partenaire de pacs le cas échéant qui sont prises en compte, en plus des autres paramètres (âge minimum notamment). Mais pour le régime Agirc-Arrco, qui verse cette fois la retraite complémentaire des salariés, c’est le fait de n’être pas remarié qui prime, sans aucune exigence de ressources plafond.

UNE COURSE DE FOND QUI N’AURA PLUS LIEU D’ÊTRE

Troisième élément et non des moindres : il était nécessaire jusqu’à présent d’aller frapper à chaque porte de chaque régime d’affiliation pour obtenir de leur part le versement de cette pension de réversion. Une démarche pour le moins fastidieuse… À partir de ce jeudi 23 juillet, cette course de fond n’aura plus lieu d’être et c’est vraiment une bonne nouvelle. En effet, via le portail officiel Info-retraite.fr, chaque bénéficiaire potentiel va désormais pouvoir demander en ligne, et surtout en une seule fois, à bénéficier des différentes pensions de réversion auquel il a droit, tous régimes confondus.

UNE SIMPLIFICATION IMPORTANTE DES DÉMARCHES

Pour cela, si ce n’est pas déjà fait, il faudra au préalable créer son compte retraite personnalisé (c’est le cas de 5,1 millions de personnes actuellement). Comme auparavant, il faudra continuer à fournir – mais en ligne cette fois – les multiples justificatifs exigés par chaque régime : copie de la carte nationale d’identité du demandeur, de l’acte de décès et de l’acte de naissance du conjoint ou de l’ex-conjoint, du livret de famille pour que les régimes s’assurent de la durée de mariage notamment lorsqu’il y a eu divorce et partage éventuel de la réversion… Lorsqu’une condition de ressources existe (pour obtenir la réversion de la pension de base d’un ex-salarié, mais aussi celle d’un ex-commerçant, d’un ex-artisan ou d’un ex-exploitant agricole), d’autres justificatifs, comme une copie des derniers avis d’imposition, devront également être envoyés.

Roselyne Poznanski