UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, Alimentation, Produit alimentaire

Alimentation : Gare aux courges toxiques !

Alimentation

Gare aux courges toxiques !

En cette période d’Halloween, mais aussi plus largement de consommation des courges d’hiver, les autorités sanitaires mettent le public en garde contre les confusions entre courges comestibles et toxiques, au potager comme en magasin.

Alerte orange sur les citrouilles ! À l’époque des premiers frimas, les courges sont de retour, décoratives au bord des fenêtres ou roboratives au fond des marmites. Mais pour ne pas faire la soupe à la grimace, gare à ne pas confondre les beaux et les bons spécimens ! « Il est important de rappeler que toutes les “courges” ne sont pas comestibles », l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), qui publie une alerte en toxicovigilance sur les risques de confusion entre les courges alimentaires et les courges toxiques.

Certaines « courges », cousines de la citrouille et du potiron, contiennent en effet des cucurbitacines, des substances irritantes au goût amer qui ne sont pas détruites par la cuisson et peuvent être responsables, rapidement après l’ingestion, de symptômes digestifs plus ou moins sévères.

Selon l’agence, les Centres antipoison auraient, de 2012 à 2016, fait face à 353 cas d’intoxication légère à modérée aux courges amères. Les personnes atteintes présentaient principalement des symptômes digestifs ou a minima une amertume buccale et, dans les cas les plus sévères, des diarrhées sanglantes et des douleurs gastriques intenses. Le rapport souligne également que « parmi les cas dont le mode d’approvisionnement était connu, la courge amère était issue du potager familial pour 54 % d’entre eux et avait été achetée dans le commerce pour les 46 % restants ».

Des courges toxiques présentes parfois au rayon fruits et légumes

Les cas consécutifs à l’achat de courges dans le commerce semblent essentiellement liés à l’achat de courges ornementales, comme les coloquintes, qui sont toutes considérées comme toxiques. Mais attention, si les commerçants précisent en principe qu’il s’agit de courges « décoratives » ou « ornementales » (sur le fruit comme sur les sachets de semences), les confusions sont possibles sur les fruits car ces derniers sont parfois vendus au rayon fruits et légumes. De plus, il existe des courges décoratives « bio » (mais non comestibles pour autant) tandis que des courges comestibles sont parfois qualifiées de « décoratives ». Mieux vaut donc se renseigner auprès d’un vendeur pour être sûr !

Côté potager, la confusion est encore plus probable car certaines courges alimentaires cultivées dans les potagers deviennent impropres à la consommation à la suite de croisements de variétés. Ce phénomène se produit lorsque cohabitent des variétés amères et des variétés comestibles dans un même potager ou parfois même dans des potagers voisins. Et pour corser l’affaire, les courges non comestibles qui résultent de cette hybridation ont strictement la même apparence que les courges comestibles. Il revient donc aux jardiniers amateurs d’adopter des mesures de prudence en évitant de récupérer les graines des récoltes précédentes pour les ressemer si des courges de variété amères coexistent.

Quelques conseils pour éviter les problèmes

  • Vérifiez l’étiquette ou demandez conseil aux vendeurs sur les lieux de vente.
  • En cas de doute pour une courge issue du potager comme du magasin, goûtez un petit morceau de courge crue et si le goût est amer, recrachez-le et jetez la courge : elle ne doit pas être consommée, même cuite !
  • Ne consommez pas de courges « sauvages » qui ont poussé spontanément.

 

courge comestible toxique
Pas toujours évident de s’y retrouver. La preuve avec ces deux exemples pris chez des grands marchands. La courge de gauche a beau être présentée comme un « fruit décoratif », elle est comestible, alors que celle de droite, bien qu’elle soit présentée comme un « fruit d’automne » et qu’elle soit bio, ne doit en aucun cas être consommée.

 

Citrouille et potiron : semblables à la vue, mais pas au goût !

La citrouille est souvent confondue avec son cousin le potiron. Certes, ils se ressemblent et appartiennent tous les deux à la famille des cucurbitaceae (comme le melon et le concombre), mais il ne s’agit pas de la même espèce. La citrouille est une Cucurbita pepo, comme la courge spaghetti, le pâtisson ou la courgette, tandis que le potiron est une Cucurbita maxima, à l’instar du potimarron, de la courge buttercup, de la courge musquée de Provence et du rouge vif d’Étampes. Si les ramifications de cette famille de plantes rampantes vous font perdre votre latin, vous pouvez toujours les distinguer par leur goût : la chair de la citrouille, plus filandreuse, est beaucoup moins sucrée que celle des autres variétés de courges comestibles !

Marie-Noëlle Delaby