UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, Téléphones

Renseignements téléphoniques : les 118 surfent sur la crise sanitaire

Renseignements téléphoniques : les 118 surfent sur la crise sanitaire

Des malades se sont retrouvés à devoir payer des factures de téléphone exorbitantes après avoir contacté un service téléphonique censé les mettre en relation avec un médecin de garde. Ils auraient pourtant pu obtenir le même renseignement sans rien dépenser.

25 €, voilà ce qu’a eu à régler Yannick après que son épouse a tenté de joindre un médecin par téléphone. Se réveillant un dimanche matin avec de la fièvre, elle cherche sur Internet le médecin de garde le plus proche. L’un des premiers sites à apparaître sur son écran lui propose d’appeler le 118418 pour lui donner l’information. Au bout du fil, un téléopérateur écoute sa requête, puis la met en relation avec le secrétariat d’un médecin près de chez elle, qui lui dit de passer au cabinet quand elle le souhaite. Au final, la communication aura duré à peine plus de 7 minutes. Yannick en découvrira le montant plus tard, sur sa facture de téléphone.

La forte présence des 118 sur Google n’est pas nouvelle. Pour inciter les consommateurs à composer leur numéro, les sociétés exploitantes ont créé une multitude de sites Internet soigneusement référencés sur les moteurs de recherche. Ainsi, quand un internaute tape « médecin de garde » sur son ordinateur, apparaissent parmi les premiers résultats des sites comme Medecin-de-garde.com, Allo-medecin-garde.fr ou encore Urgence-medecin-garde.fr qui invitent à composer un numéro en 118 pour obtenir le renseignement demandé.

VIsuel numero en 118 medecin de garde
Sur Allo-medecin-garde.fr, difficile de déchiffrer les tarifs de l’appel et du temps de communication.

Le procédé n’a rien d’illégal. Depuis la disparition du 12 il y a 14 ans, les services de renseignements téléphoniques sont exploités par des sociétés privées et passent par des numéros à 6 chiffres débutant par 118. Fixé librement, leur tarif ne peut dépasser 2,99 € l’appel et 2,99 € la minute et doit figurer systématiquement à côté du numéro. « Le prix était bien indiqué, reconnaît Yannick, mais en petits caractères, et en cette période de Covid, on s’inquiète rapidement et on ne fait pas forcément attention à ce genre de détails. » Et pour cause, les sociétés exploitant ces numéros font justement tout pour que le consommateur ne remarque pas le tarif indiqué ou ne se rende pas compte à quel point il est élevé. À aucun moment non plus, elles n’indiquent clairement que ce tarif sera appliqué tout au long de la communication, y compris après la mise en relation avec le correspondant demandé.

Pourtant, la plupart des services fournis par ces sociétés sont disponibles gratuitement ailleurs. Pour obtenir les coordonnées d’un médecin, il suffit généralement d’appeler son médecin traitant. S’il n’est pas disponible, il y a de fortes chances pour qu’il ait laissé sur son répondeur le nom de son confrère de garde. Dans le cas contraire, le Samu (15) vous renseignera.

Cyril Brosset