UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, Transport aérien

vu sur « La Voix du Nord » le 16.05.2020

Air France: les clients privés de voyage vont pouvoir choisir entre des avoirs ou des remboursements

Pressée par la Commission européenne et l’UFC-Que Choisir, la compagnie aérienne ouvre finalement la voie à des remboursements. PHOTO PASCAL BONNIERE / LA VOIX DU NORD

Pressée par la Commission européenne et l’UFC-Que Choisir, la compagnie aérienne ouvre finalement la voie à des remboursements. PHOTO PASCAL BONNIERE / LA VOIX DU NORD – VDNPQR

Le groupe Air France-KLM a annoncé que les clients dont les vols ont été annulés en raison de la crise du coronavirus pourront se faire rembourser, comme l’exigeaient des organisations de consommateurs telle que l’UFC-Que Choisir.

« L’évolution récente de la situation sanitaire mondiale et la levée progressive des confinements donnent une meilleure visibilité sur l’évolution du programme de vols pour les prochains mois », a indiqué le groupe dans un communiqué mis en ligne sur son site. « Air France et KLM ont donc décidé d’ajuster leur politique de remboursement pour les annulations de vols effectives à partir du 15 mai : les clients concernés auront le choix entre un avoir ou un remboursement », est-il précisé.

Le groupe aérien prévient toutefois que « le traitement de ces demandes pourrait prendre plus de temps », en raison « de l’ampleur de la crise et du nombre d’annulations ».

Bonification de 15 % sur les avoirs

Autre cas de figure : si votre billet a été annulé entre le 15 mars et le 15 avril, vous avez pu demander un avoir, un bon d’achat qui sera remboursable au bout de 12 mois. Les clients sont encouragés à continuer d’opter pour un avoir, avec la promesse d’une bonification de 15 % sur la valeur du billet initial si cet avoir est reporté sur une réservation ultérieure.

Ce changement de ton est salué par Alain Bazot, le président de l’UFC Que choisir, même s’il ne le trouve pas suffisant, rapporte France Inter. «  Pourquoi les clients avant le 15 mai ne bénéficieraient-ils pas eux aussi du droit au remboursement, tel que la législation le prévoit ? C’est de façon très discrétionnaire qu’Air France applique ou n’applique pas le règlement. Il fait une scission entre les catégories de clients ! »

À ce stade, rappelle-t-il, sur les 57 compagnies aériennes mises en demeure par l’UFC Que Choisir de se mettre en conformité avec la loi, seule EasyJet est rentrée dans les clous.