UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, Agriculture, Alimentation

Bien-être animal : Loué veut éviter l’abattage des poussins mâles

Bien-être animal : Loué veut éviter l'abattage des poussins mâles

Bien-être animal : Loué veut éviter l’abattage des poussins mâles

Les Fermiers de Loué et Carrefour mettent en œuvre une technique expérimentale de sexage des poussins dans l’œuf pour éviter l’abattage des mâles (1). Explications.

Bien-être animal Loué veut éviter l'abattage des poussins mâles

Les Fermiers de Loué se veulent à l’avant-garde du bien-être animal. Après l’affichage d’une note de bien-être développée avec Casino et quatre associations de protection des animaux, la coopérative agricole passe à l’offensive sur un autre sujet sensible, celui du broyage des poussins mâles dans la filière ponte.

Les éleveurs, associés à Carrefour, ont décidé d’utiliser une technologie développée par l’entreprise allemande AAT, qui consiste à détecter la couleur des plumes des embryons (blanche chez les mâles, rouge chez les femelles) dans l’œuf par spectrophotométrie. Les œufs mâles sont écartés avant éclosion, seuls ceux contenant une femelle, la future pondeuse, vont jusqu’au bout de leur développement.

30 000 poules triées in ovo devraient ainsi fournir les œufs Label Rouge de Carrefour (soit environ 20 % des œufs vendus par le distributeur) à partir de mai. Une deuxième trieuse par spectrophotométrie, plus grosse, devrait permettre de changer d’échelle. « Le surcoût sera alors de 1 € par poule, soit environ 1 centime par œuf », précise Yves de La Fouchardière, directeur général des Fermiers de Loué. Une hausse somme toute modérée pour les consommateurs sensibles à cette problématique.

1) Le cahier des charges Label rouge Fermier de Loué interdit le broyage des poussins mâles depuis plus de 10 ans.

Elsa Casalegno