UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, Train, Transport

Grèves SNCF : comment se faire rembourser en virement plutôt qu’en bon d’achat

Grèves SNCF : comment se faire rembourser en virement plutôt qu’en bon d’achat

Grèves SNCF : comment se faire rembourser en virement plutôt qu’en bon d’achat

De nombreux voyageurs dont le train a été annulé par la SNCF lors des grèves de décembre et janvier ont été remboursés en bon d’achat. Il est possible de demander un remboursement par virement bancaire.

Grèves SNCF Comment se faire rembourser en virement plutôt qu’en bon d’achat

Les usagers dont le train a été supprimé lors du mouvement social des cheminots contre la réforme des retraites disposent de 61 jours pour demander le remboursement de leurs billets. Parmi les passagers qui ont déjà fait la démarche, nombreux sont ceux qui se sont étonnés de recevoir un remboursement en bon d’achat, valable un an. Or, la « garantie voyage » de la SNCF prévoit qu’en cas de retard d’une heure ou de suppression d’un train, l’entreprise offre le choix entre un report du voyage ou un remboursement « intégral » du billet, « quel que soit le tarif choisi, y compris le billet retour s’il ne présente plus d’intérêt ». La « garantie G30 » qui gère, elle, les retards, précise de son côté qu’« en dessous de 1 h de retard, [vous] bénéficiez d’un bon d’achat digital. Au-delà, vous pouvez aussi faire le choix d’un virement bancaire ».

Alors pourquoi les voyageurs ont-ils reçu des bons d’achat ? La réponse est simple : face au volume de demandes de remboursement, la SNCF a choisi de rembourser les passagers en envoyant automatiquement des bons d’achat numériques, afin d’accélérer le traitement des réclamations.

Il est heureusement possible de refuser cette forme de remboursement et de demander à être recrédité de la somme, par virement bancaire ou sur la carte ayant servi au paiement de la réservation (art. 16 et 17 du règlement UE n° 1371/2007 du 23 octobre 2007, art. L. 2151-1 du code des transports).

OBTENIR LE REMBOURSEMENT DU BILLET DE TRAIN PAR VIREMENT

TGV Inoui et Intercités

Pour ce faire, rendez-vous sur le site sncf.com :

  • déroulez le menu en haut à gauche ;
  • cliquez sur la rubrique « SNCF à votre écoute » ;
  • puis sur « réclamations » ;
  • cliquez ensuite sur l’onglet TGV Inoui et Intercités ;
  • dans la boîte de tchat qui apparaît plus bas, cliquez dans la zone de dialogue, puis sur « Grèves SNCF » afin d’être renvoyé sur le formulaire dédié.

 

visuel inoui intercite sncf remboursement
Une boîte de dialogue vous guidera à travers les étapes pour obtenir un remboursement par virement.

 

TER & Transiliens

Pour les TER, vous serez dirigé vers le site de la région concernée.

TGV Ouigo

La procédure est plus courte pour les TGV Ouigo. Le remboursement des billets annulés sur ce type de train se fait automatiquement par recrédit sur la carte bancaire ou par bon d’achat dont il est possible de demander le paiement en cliquant sur la rubrique « Mes bons d’achat » puis sur « Recrédit bancaire ».

 

Dans tous les cas, la demande peut aussi se faire par courrier, auprès du Centre relation client de la SNCF. Faute de réponse ou de réponse satisfaisante, n’hésitez pas à saisir le médiateur de la SNCF avec une copie de toutes les pièces justificatives. Vous pouvez aussi vous faire aider d’une association locale UFC-Que Choisir.

UN TAUX D’INDEMNISATION TRÈS FAIBLE

Au-delà de ce mouvement social, la SNCF serait bien inspirée de faciliter le remboursement des billets ou le dédommagement des passagers de trains annulés ou retardés. En effet, le dernier rapport de l’Autorité de régulation des transports (ART, ex-Arafer) note que le taux de passagers dédommagés après un retard de plus d’une heure n’est que de 57,5 %. Autrement dit, près de la moitié des passagers concernés par un long retard n’ont pas obtenu l’indemnisation due, soit qu’ils n’étaient pas au courant de leurs droits, soit qu’ils ont jugé la procédure trop longue ou fastidieuse, soit qu’ils ont oublié d’effectuer la démarche. C’est toujours ça d’économisé pour la SNCF !

Morgan Bourven