UFC-Que Choisir de l'Aude

Chroniques Grand Sud FM

Date limite de consommation : date de durabilité minimale

Date limite de consommation : date de durabilité minimale

Date limite de consommation : date de durabilité minimale

L ‘étiquetage des denrées alimentaires préemballées comporte différentes mentions obligatoires dont les dates de consommation sous la forme DLC ou DDM

Q : qu’est-ce que la DLC ?

R : La date de péremption, appelée date limite de consommation (DLC), est une date figurant sur les denrées alimentaires microbiologiquement périssables, susceptibles, après une courte période de présenter un danger immédiat pour la santé humaine. Elle est déterminée par le producteur ou le transformateur sauf pour quelques produits pour lesquels elle est fixée par la réglementation. EIle n’est valable que si les denrées ont été conservées à une température inférieure ou égale à celle indiquée sur I ‘emballage. EIle est obligatoire pour les denrées rapidement périssables telles que le lait, la viande découpée ou hachée en barquette, charcuterie non sèche, plats cuisinés frais.

Dès que la DLC est atteinte, le produit est considéré administrativement comme « impropre à Ia consommation » et doit être retiré de la vente. Certaines bactéries pathogènes peuvent en effet s y développer, dépassant le seuil admissible, ceci particulièrement dans les produits dépourvus d’emballage hermétique et ayant subi un procédé d’anéantissement du microbiote comme la pasteurisation ou la stérilisation.

Q : quelle est différence avec la DDM ?

R : Il ne faut pas confondre la DLC avec la date d’utilisation optimale DLUO, dont le terme est dorénavant DDM, date de durabilité minimale.

La date de durabilité minimale correspond à la date à laquelle le produit, sur laquelle elle est indiquée, risque de perdre tout ou partie de ses qualités. Ce changement peut se caractériser par une perte de consistance, de goût, de nutriment. Pour autant la consommation d’un produit après Ie dépassement de date minimale d’utilisation optimale ne constitue pas un risque pour la santé du consommateur, contrairement à la consommation d’un aliment après le dépassement de date limite de consommation (DLC), avec laquelle la DDM est souvent confondue.

La mention de la DDM se caractérise sur l’emballage par  » à consommer de préférence avant le…et se distingue de la DLC qui commence par  » à consommer jusqu’au…… »