UFC-Que Choisir de l'Aude

Actualités nationales, High-Tech, Téléphonie

Forfait mobile : une fois désengagé, fuyez !

Forfait mobile : une fois désengagé, fuyez !

Forfait mobile : une fois désengagé, fuyez !

Le prix de certains smartphones incite de nombreux consommateurs à acheter leur appareil avec un forfait mobile assorti d’une période d’engagement de 12 ou 24 mois. Ce forfait est cher par rapport aux offres sans engagement. Dès la fin de l’engagement, pensez à changer ! Vous économiserez ainsi plusieurs centaines d’euros par an.

Forfait mobile Une fois désengagé, fuyez !

Notre test de smartphones le montre, un modèle performant capable de prendre de bonnes photos coûte au minimum 400 €. Les smartphones haut de gamme, comme les Samsung Galaxy S, les iPhone d’Apple, les Xperia Premium de Sony ou les Google Pixel dépassent, eux, les 700 €. Et s’ils sont récents (Samsung Galaxy S10, Galaxy Note 10, iPhone XS, iPhone 11 et 11 Pro, etc.) on approche, voire dépasse, la barre des 1 000 €.

Dans tous les cas, acheter le smartphone chez un opérateur mobile avec un forfait adapté (data, appels et SMS illimités) permet d’adoucir l’investissement initial. Le principe est vieux comme le mobile : l’opérateur « subventionne » le smartphone en échange de votre engagement à payer un forfait assez cher pendant 12 ou, plus souvent, 24 mois. Ainsi, en achetant l’iPhone 11 (64 Go) chez Orange avec un forfait 50 Go à 44,99 €/mois (engagement 24 mois), vous paierez 469,90 € pour le smartphone au lieu des 809 € que l’appareil coûte si vous l’achetez seul. Pour les nouveaux clients, les opérateurs accordent toujours une promotion sur le prix du forfait la première année. Dans notre exemple, le client payera 29,99 € pendant 12 mois, puis le forfait passera à 44,99 € les 12 suivants. Du coup, après 24 mois, le coût total (smartphone + forfait) revient à peu près au même que si vous aviez acheté le smartphone seul et aviez alors souscrit à une offre équivalente sans engagement, d’un tarif type de 20 €/mois, soit 1 369,66 € à la place de 1 289 €.

iPhone 11 • Les offres des opérateurs

420 € d’économie en 1 an

Une fois achevée la période d’engagement, votre cher forfait courra toujours. Or, vous pouvez faire de sérieuses économies. Tous les opérateurs mobiles proposent en effet des offres sans engagement à prix serré. Et pour continuer à attirer les clients, ils multiplient tout au long de l’année des offres à prix cassé. En ce moment (et jusqu’au 9 octobre), Bouygues Télécom propose par exemple une offre B&You intégrant 50 Go d’Internet (avec appels/SMS illimités) pour 11,99 €/mois ! Sosh propose une offre équivalente à 24,99 €/mois (avec une ristourne de 10 €/mois la première année). Plus cher que Bouygues, mais toujours intéressant. Et si 20 Go de data vous suffisent, vous ne paierez que 19,99 €/mois (toujours avec une ristourne de 10 €/mois pendant 1 an, soit 9,99 € puis 19,99 €). En changeant de forfait et d’opérateur, vous pouvez ainsi économiser 35 €/mois, soit 420 € en un an !

Changer d’opérateur, simple comme bonjour

La procédure pour changer d’opérateur mobile est très simple puisqu’il n’y a… rien à faire. Une fois désengagé, vous êtes libre de rompre votre forfait gratuitement quand vous voulez (lire encadré). Il suffit de choisir la nouvelle offre (elles sont répertoriées dans notre comparateur de forfaits mobiles), et de préciser, lors de la procédure de souscription, que vous souhaitez conserver votre numéro de téléphone. Le nouvel opérateur vous demandera votre RIO (relevé d’identité opérateur), une information qui vous sera communiquée par SMS après avoir composé le 3179. Vous pouvez d’ailleurs appeler ce numéro à tout moment pour savoir jusqu’à quand court votre engagement. Le nouvel opérateur se chargera de toutes les démarches et vous recevrez, quelques jours plus tard, votre nouvelle carte SIM.

Résilier son abonnement avant la fin de la période d’engagement

Il est possible de résilier son abonnement à tout moment, mais vous aurez des frais à payer si vous êtes toujours engagé. Dans le cas d’un engagement de 12 mois, ces pénalités correspondent à la totalité des mensualités restantes. Si vous vous êtes engagé pour 24 mois, vous devrez verser une pénalité équivalant aux mensualités restant à verser jusqu’au 12e mois et un quart des mensualités restantes du 13e au 24e mois. Faites le calcul, le jeu en vaut peut-être la chandelle.

Camille Gruhier